Pourquoi le wwoofing ?

 

Bonjour à toi qui découvre mon blog,

Le wwoofing, qu’en dire…? C’est, selon moi, un formidable moyen d’aller à la rencontre des autres, tout en voyageant, et à moindre coût, puisque l’on apporte son aide contre le logement et les repas aussi, mais je vous parle de tout ça dans cet article.

C’est quoi le wwoofing ?

Le wwoofing… La première fois que j’en ai entendu parler, ce nom m’a semblé bien curieux.Mais il a une signification bien précise : WWOOF : pour World Wide Opportunities on Organics Farms.

Le wwoofing, c’est une forme d’échanges de services, on va dans une ferme, ou chez des particuliers, mais dans tous les cas, ces hôtes ont la volonté de partager leur savoir-faire, leur temps. En tant que wwoofer, on passe plusieurs heures dans la journée à aider, soit au jardin, en éco-construction, du bricolage ou en cuisine, en récolte de plantes sauvages, en permaculture, selon ce qui était prévu dans l’annonce visible sur le site du Wwoof.

 

Pour qui le wwoofing ?

Cela s’adresse à tout le monde, seul, en couple ou en famille, il est simplement utile de voir cela avec l’hôte, pour que tout se passe au mieux pour tous.

En pratique, comment ça se passe ?

Alors, en pratique…

On passe à la partie la plus intéressante… le fait de passer à l’action, parce que c’est facile de dire que le wwoofing, c’est super, mais s’y mettre, c’est encore mieux !

Si vous choisissez de faire du wwoofing en France, rendez vous sur le site Wwoof France. Et si votre désir se porte sur un autre pays que vous souhaitez découvrir grâce au WWOOF, rendez vous sur le site du pays dans lequel vous souhaitez aller. Et donc pour toutes les informations complémentaires, c’est ici que ça se passe !

Ma rencontre avec le wwoofing

Tout a commencé, il y a quelques années, alors que je prévoyais de passer deux semaines en Espagne, plus précisément en Catalogne, j’ai décidé de profiter de l’opportunité que j’avais, à savoir aller en Espagne pour deux semaines de plus pour pouvoir faire du wwoofing, dans une ferme en Andalousie, voilà comment je suis arrivée à vivre ma première expérience de wwoofing ! Ce fut une belle sortie de zone de confort, et c’était très bien, j’en avais aussi profité pour aller ensuite passer quelques jours sur Barcelone, ville que j’apprécie particulièrement. smile

Ensuite, il y a maintenant plus d’un an, alors que j’étais en pleine période de recherche d’emploi, j’ai décidé que je voulais changer d’activité, changer de mode de vie, mais cette fois, j’ai choisi de rester en France, et je suis alors allée voir deux hôtes différents pour leur apporter mon aide, et partager leur quotidien, pour deux semaines chacun.

Et maintenant, il y a quelques semaines, j’ai repris le wwoofing, en France encore, notamment dans une micro ferme en permaculture, où j’ai pu apporter mon aide pour les activités du moment, entre autres, désherbage, semis, et éco-construction. Et j’espère pouvoir aller à l’étranger prochainement, pour faire du wwoofing qui sait !

 

Si cet article vous a plu, épinglez-le sur Pinterest. 

1 commentaire sur “1”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *